Actualités

MOT DU PRÉSIDENT

13 décembre 2022



MOT DU PRÉSIDENT

Bonjour à tous,

À l’approche de la période des festivités de fin d’année et après avoir quitté la rivière pour la saison froide, il me semblait opportun de dresser un petit bilan de la saison 2022. Dans ce message, je traiterai d’éléments qui, soit, méritent des réflexions communes ou méritent d’être soulignés.

 

MONTAISON

La saison 2022 fut au-delà de la moyenne des dernières années au niveau de la montaison des saumons avec 2509 saumons (grands et petits) en rivière (incluant les captures). Il nous faut remonter à plus de 10 ans pour obtenir un chiffre similaire. Cependant nous devons relativiser cette statistique, car rappelons-nous qu’au début des années 1990 il montait près de 4000 saumons dans la Bonaventure.

Nous devons donc continuer nos efforts tant au niveau de la protection que des bonnes pratiques de pêche. Un poisson noble doit être traité avec noblesse.

 

FRÉQUENTATION  

Le nombre de pêcheurs ayant atteint un nouveau record en 2022 avec plus de 9400 jours/pêches, nous continuerons notre réflexion entamée l’hiver dernier afin de trouver des solutions concrètes afin de palier à l’impact de l’empreinte humaine sur le territoire ainsi que sur le saumon et par la même occasion tenter de rehausser la qualité de votre expérience de pêche. Ce n’est pas un dossier facile j’en conviens, mais nous devons s’y pencher avec rigueur, étudier toutes les avenues possibles dans les circonstances et se rappeler qu’un des principaux mandats qui nous est confié par le Gouvernement est de protéger le saumon et le territoire. Je vous rappelle qu’en 2021 nous avions 8800 jours/pêche et que lors du sondage réalisé à l’hiver 2022, 96% des répondants ont mentionné ne pas vouloir plus de pêcheurs sur le territoire. Sincèrement, il m’apparaît illusoire de croire qu’autant de personnes sur un territoire donné en si peu de temps n’a pas d’impact sur l’espèce emblématique qu’est le Saumon Atlantique et sur son habitat. Nous sommes pris entre l’arbre et l’écorce, mais il nous appartiendra tôt ou tard d’apporter des solutions afin de réduire l’impact humain et ainsi répondre à l’un des objectifs des Zecs saumons.

 

 COHABITATION

Les niveaux de la rivière en début de saison ont grandement facilité la cohabitation (tant entre pêcheurs, qu’avec les autres usagers) cette année. En effet à la mi-juillet le débit était encore à 15 m3/s. Il faut voir que lorsque le niveau de la rivière garde une certaine hauteur, le saumon est plus dispersé et il nous est possible en y mettant quelques efforts d’en trouver des bonnes quantités dans les entre fosses (pot)

Concernant la cohabitation avec les autres activités récréatives sur la rivière, encore cette année, la Zec a déployé une équipe terrain qui opérait principalement à trois endroits. Cette initiative fut encore une fois très bien reçue, tant au niveau de notre clientèle, que des résidents de la région. Le mandat de cette équipe comporte deux volets, soit d’effectuer de la sensibilisation auprès des descendeurs et pêcheurs ainsi que de faire le décompte des personnes qui s’adonnent à la descente de façon journalière. En fin de saison les données ainsi récoltées sont compilées et transmises à nos partenaires.

Je vous rappelle que le litige impliquant l’entreprise Cime Aventures et le Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (maintenant le Ministère de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs) sera entendu en Cour Supérieure début du mois d’avril 2023. Cette cause est très importante en regard de la protection du Saumon et de son milieu. En effet l’entreprise met en doute la compétence du ministère de pouvoir imposer des balises sur les activités récréatives de descentes en embarcation. Il faut rappeler que ces balises sont impératives afin d’assurer la pérennité du saumon et des autres espèces qui occupent le territoire de la Zec, de même que pour obtenir une cohabitation harmonieuse. Dans ce sens les conclusions de la Cour pourront potentiellement affecter l’avenir du saumon atlantique advenant que le jugement soit en faveur de l’entreprise.

 

VISITES D’ÉTÉ SUR LA RIVIÈRE

Tel que je l’avais mentionné au printemps dernier, cette dernière saison, j’ai parcouru tous les secteurs de la rivière afin d’y rencontrer les pêcheurs et autres usagers, de faire contact et discuter paisiblement sur l’état de la rivière, sur les expériences vécues par chacun, d’obtenir leur opinion et leurs visions sur l’avenir de cette magnifique rivière ainsi que sur les usages qui y sont pratiqués. J’ai grandement apprécié ces rencontres, elles ont été constructives, elles portent à réflexion et j’entends répéter l’expérience l’année prochaine.

 

 TRAVAUX ROUTIERS

En novembre dernier, la Zec a fait effectuer des travaux au niveau de la fosse «Side Cut» afin de solidifier la structure routière et ainsi de la rendre plus sécuritaire pour les usagers qui se rendront dans le secteur E de la rivière.  Le directeur général aura l’occasion de préciser l’ampleur de ces travaux lors de la prochaine AGA de l’Association.

 

FONDATION RIVIERE BONAVENTURE

Bientôt nous ferons l’annonce officielle et le lancement de la Fondation Rivière Bonaventure, un projet sur lequel nous planchons depuis plusieurs mois. Je rappelle que celui-ci a été initié au printemps 2021 et concrétisé en avril dernier. Je rappelle que l’objectif principal de cette fondation est d’assurer la pérennité de la rivière Bonaventure en participant ou en initiant des projets reliés à la protection. Nous remercions les municipalités de St-Alphonse, de Saint-Elzéar, de Saint-Siméon, la ville de Bonaventure ainsi que la MRC de Bonaventure pour leurs participations financières au démarrage de la Fondation ainsi que nos partenaires dans l’élaboration de la structure de la fondation, Sylvain Arbour et Pascal Henry (Mission Rivière -La Bonaventure); Roch Audet et François Bouchard (ville de Bonaventure). En terminant, un merci particulier à Ronald Arsenault (Fondation Communautaire Bas-St-Laurent-Gaspésie-les Îles) pour son expertise et son soutien à ce projet.

 

 REMERCIEMENTS

Je profite de ce moment pour remercier sincèrement tout le personnel de la Zec, tant à l’administration, qu’à l’accueil principal et celui de la Première Est, qu’à nos préposées à l’entretien et évidemment à l’équipe de la protection.  Vous faites tous un travail exceptionnel saison après saison et je tenais à le souligner, car une partie du succès de notre organisme vous revient.

 

INVITATION ET SOUHAITS

Je réitère mon invitation à m’écrire pour toutes questions relatives à vos expériences, à nos enjeux et aussi à soumettre vos suggestions. En terminant je vous souhaite, ainsi qu’à vos familles respectives, un merveilleux temps des fêtes et une excellente année 2023.  

 

André Hébert, président APSB

president@zecbonaventure.com

 

 



PARTAGER
HAUT